Les noms de Lucky Three Ranch et de Meredith Hodges sont synonymes d’excellence. La route a été longue mais pleine de récompenses pour Meredith qui a développé Lucky Three pour en faire un havre pour la promotion et la préservation des mules et des ânes, une base pour ses champions mondiaux à longues oreilles, un centre éducatif pour le public et le lieu où elle a développé sa philosophie de dressage sans pareille.

Meredith et une amie

Meredith et une amie avec les mules de Windy Valley.

Née en 1950 à Minnéapolis au Minnesota, Meredith Hodges a grandi dans une famille dédiée à la fois à l’expression artistique et un profond amour des équidés. Fille du créateur de Snoopy, Charles Schulz (alors un jeune artiste en début de carrière) et de Joyce Doty (future éleveur de mules), les jeunes années de Meredith ont été marquées par la découverte de sa connexion avec les équidés. Elle a grandi en montant des chevaux, principalement des arabes. Elle a ensuite travaillé dans l’élevage de sa mère, une ferme de 400 hectares, où elle a découvert les animaux qui allaient changer sa vie. Face au challenge de dresser des mules, présumées êtres des animaux têtus, imprévisibles et dangereux, Meredith a rapidement réalisé qu’ils ne correspondaient pas du tout à ces clichés mais étaient intelligents, curieux et sensibles.

Lucky Three Sundowner

Lucky Three Sundowner

En 1980, Meredith et sa petite famille, quelques chevaux et les derniers-nés âne et mule de Windy Valley sont partis à Loveland au Colorado et se sont lancés dans l’ambitieux projet de créer Lucky Three Ranch à partir d’un ancien élevage de chèvres de 4 hectares en ruines. Avec des tonnes d’optimisme, de volonté et beaucoup de travail, une vraie maison familiale et un ranch ont vu le jour.

En parallèle, Meredith entrainait des chevaux et créait une lignée de mules exceptionnelles par leur qualités et leurs capacités athlétiques. Se basant sur ses observations en travaillant avec ses mules, elle a commencé à développer un programme d’entrainement basé sur le respect, la préparation athlétique et le renforcement positif. Elle décida aussi de documenter sa méthode de dressage dans une série primée de DVDs « Longears » (les longues oreilles). Cela a été le début d’une série télé du même nom qui a longtemps été diffusée sur RFD-TV.

En tant qu’avocate des animaux, elle a toujours ressenti l’urgence et la nécessité de préserver la mule pour les générations à venir et a exprimé son opinion sans équivoques. Meredith n’hésite pas à en appeler aux associations, aux législateurs et au public dans son combat pour le bon traitement des mules et des ânes dans le monde entier.